Netblog

Des tablettes dans les écoles

Catégorie Non classé

tablette-ecole

De nombreux processus d’installation de tablettes tactiles sont mis en place depuis 2010. Un processus croissant qui comptabilisait 15000 tablettes dans les établissements scolaires en 2013 et environ 130000 en janvier 2015. Une croissance caractérisée par la réussite de ce nouveau processus ou par l’évolution du marché du numérique ?

Les avis divergent. En ce qui concerne les ventes de tablettes elles évoluent de manière exponentielle entre 2010 et 2013 et se voient stagner en 2015. Ainsi nous pouvons souligner que le plan d’une nouvelle direction pédagogique a su bénéficier de l’évolution du numérique.

Cependant il y a de nombreux débats à propos des avantages et inconvénients à intégrer de plus en plus de systèmes numériques dans l’apprentissage. Le caractère individuel et addictif de ces objets connectés font peur aux parents et ainsi peuvent en réfréner certains. Principalement créées pour le grand public il était donc ardus au premier abord de concevoir que ces applications et ces services web puissent être transposer au système éducatif.

En revanche depuis quelques années, le marché des tablettes tactiles se développe et se diversifie, pourquoi ne pas ainsi les intégrer à l’enseignement ? Plusieurs collectivités territoriales ont mis en place ce système afin d’équiper certains établissement pour  tenter l’expérience. Le ministère de l’éducation nationale suit attentivement l’avancée de ces expérimentations et travaille avec les académies pour suivre et analyser les différentes progressions.

Les défauts que l’on peut trouver à ces nouveaux supports peuvent se transformer en point fort. En effet, les tablettes sont tout d’abord conçues comme des outils de communication. Voici donc l’argument phare des établissements scolaires. Leur stratégie pédagogique est l‘interaction en classe et le partage. L’objectif étant que la tablette soit immergée dans le quotidien des élèves et que cette dernière fasse partie intégrante de leurs outils de travail. Mêlée aux trousses et aux cahiers, le but étant quelle puisse être utilisée à tout moment à titre consultatif, pour un exercice ou un travail de recherche individuel ou en groupe.

Ce nouvel outil permet assurément un accès rapide à l’information, il constitue une mise à disposition rapide à des ressources multiples comme par exemple à de nombreux ouvrages. Une base de données est constituée et stockée directement sur la machine ou sur des serveurs privés à l’établissement. De plus, de nombreux modèles de tablettes disposent maintenant de connecteurs qui permettent de gérer les périphériques classiques et donc s’adaptent plus facilement dans l’environnement technologique actuel des établissements scolaires.

En 2015 ce sont 5 collèges de Guyane situés à Rémire-Montjoly, Kourou et Saint-Georges qui ont accepté de se prêter au jeu en tentant l’expérience. En effet des élèves de 5e se jettent à l’eau et plongent dans ce nouveau système d’enseignement ayant pour but de valoriser le numérique et de l’instaurer dans le quotidien éducatif des professionnels de demain.

Ce plan d’action scolaire est nécessaire pour une nouvelle situation d’apprentissage. La tablette combine l’autonomie des élèves et l’interactivité des supports ainsi que les échanges. L ’introduction des tablettes dans le milieu scolaire à permis de faire naitre une nouvelle pratique pédagogique qui souligne un apprentissage plus collaboratif et permet un suivi des élèves plus assidu et un meilleur accompagnement. C’est un moyen ludique de redonner le goût de l’apprentissage à certains élèves. Ce système attire et intéresse d’autant plus ces élèves qui pourraient se trouver en situation difficile dans un processus d’apprentissage classique.

Laisser un commentaire