Netblog

le digital contre le print, ont -ils tous les deux leur place ?

Catégorie Dématérialisation | Web design

visuel-agence-sanspapier-01

L’univers de la presse

La presse écrite, répondant à la fois aux critères de périodicité et d’utilisation de l’imprimerie, est apparue en Europe dès le début du XVIIe siècle. Dans ses commencements on parlait généralement de presse clandestine car la censure était la règle envers ces publications à caractère fréquemment subversif. Cette presse clandestine se composait donc de simples feuilles volantes qui étaient publiées en librairie.

En France, durant l’Ancien Régime, toute publication périodique nécessitait en effet une autorisation et un privilège royal. La presse écrite n’apparut donc officiellement qu’en 1631 avec la feuille d’information hebdomadaire La Gazette, organe officieux du pouvoir, publié par le médecin du roi, Renaudot.  Et c’est en 1777 que le premier quotidien, Le Journal de Paris, sort des presses. Il remporte alors un franc succès auprès de la population parisienne.

Les américains déjà familier du système éditorial périodique, lancent en 1851 l’un des plus prestigieux quotidien au monde, The New York Times, qui voit le jour en 1851 sous le nom de New-York Daily Times.

La fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle représentent une période faste pour la presse écrite. En effet, la radio et la télévision ne sont pas encore réellement ancrées dans les mœurs ni présentes au sein de la majorité des ménages, elle constitue l’unique média largement démocratisé.

Cependant l’arrivée des médias de masse tels que la télévision et surtout Internet au XXIe siècle freinent énormément l’évolution de la presse écrite.

Elle ne disparaît pas pour autant, et de grands journaux continuent à voir le jour comme « Elle » en 1945, malgré la progression de nombreux autres médias.

Internet arrive cependant à faire sa place et devient un leader en terme de moyen de communication. La présence des réseaux sociaux, des blogs et des magazines en ligne , extrêmement fréquentés, montrent que le papier s’essouffle.

La tornade virtuelle ne s’arrête pas là, malgré toutes les tentatives des groupes de presse écrite pour que le papier subsiste, certaines agences ont trouvés le moyen d’éradiquer totalement ce support et de montrer au reste du monde qu’il est parfaitement possible de vivre sans.

L’univers du Digital

C’est la société Decos aux Pays-Bas qui lance le concept. Poussé à l’extrême cela donne des bureaux sans post-it, sans journaux, sans serviettes etc … Cela a pour avantage d’engendrer un gain d’espace énorme en termes de stockage : plus besoin de placards, ni de poubelles, ce qui s’inscrit dans le mouvement plus large pour la protection de l’environnement. Les écologistes n’en sont que plus heureux car il est évident que tous ces efforts ne sont pas simplement motivés par le progrès technologique mais surtout par des considérations environnementales.

Toutefois, vous me direz : « Et le papier toilette ? ». Il y a effectivement des papiers que l’on ne peut remplacer… Quoique ? Le directeur de l’agence, Paul Veger, a malgré tout pensé à une alternative en installant dans l’agence des toilettes lavant-séchant dans la perspective d’annihiler totalement la présence de papier. « Il reste quelques toilettes avec du papier, et parfois les salariés amènent leur propre rouleau « au cas où ». » explique le directeur.

En revanche toutes ces restrictions ont un coût. L’agence a du équiper tous ses employés d’iPad et a du installer des tableaux numériques dans toute l’entreprise afin de pouvoir gérer les réservations des salles de réunions. Vivons nous donc les dernières heures du papier ? Cette agence est-elle une pionnière dans ce domaine ? Ce concept va-t-il tout révolutionner ?

C’est dans un parfait décor de Science Fiction que nous arrivons, dés le hall d’accueil de cette agence. Un design épuré et une architecture des plus géométrique. Paul Veger envisage même de créer un Robot en tant qu’hôtesse d’accueil pour les clients. Nous lui souhaitons bonne chance et que « la force soit avec lui ».

Cette agence a poussé à l’extrême le concept de dématérialisation. En effet, ce processus présente plusieurs avantages, notamment la réduction des temps de traitement et la sécurisation des flux. C’est en outre un moyen d’archivage qui met en avant l’économie de place. La numérisation des flux permet également la personnalisation des documents qui pourront être expédiés par voie électronique, supprimant ainsi les frais de transport et de distribution matérielle.

 

Laisser un commentaire